Vous êtes ici :

Articles

PASSEPORTS CONTRE L'ENFER

AddThis Social Bookmark Button

Informer, prévenir, assister

Chaque jour, environ 1000 Népalais migrent vers l'Inde, les pays du Golfe Persique ou d'autres pays asiatiques afin de trouver un emploi. Les salaires qu'ils renvoient au pays sont la première source de revenus pour le Népal. Malheureusement, ces migrations sont souvent dangereuses et mal préparées, surtout pour les femmes et les enfants qui sont exposés à toutes formes d'exploitation et de violence, voire d'esclavage.

Notre programme vise à prévenir les migrations risquées, préparer le départ des candidats à la migration, soutenir financièrement les femmes en grande vulnérabilité et assister les victimes d'exploitation.
Planète Enfants travaille, pour cela, en collaboration avec les pouvoirs publics, d'autres associations locales et un réseau de près de 300 bénévoles.

 
Quelques chiffres

15 000 candidats à l'immigration préparés
23 193 personnes munies de papiers
33 327 enfants, femmes et hommes informés sur la migration et ses risques

interviewTémoignage de Anju chaudhari, 22 ans

"Je n'étais pas préparée à aller travailler à l'étranger"
"L'équipe de Planète Enfants m'a demandé comment elle pouvait m'aider à rester au Népal. J'ai eu envie de monter un institut de beauté, avec leur soutien.
J'ai proposé de monter un groupe de bénéficiaires pour aider bénévolement à informer des jeunes filles comme moi."
3 questions à Anju Chaudhari*, 22 ans, esthéticienne à Bardia

Comment avez-vous rencontré Planète Enfants ?
En 2009, j'avais décidé de partir tenter ma chance à l'étranger. Je ne voulais plus vivre au village, ma famille était trop pauvre, je voulais gagner de l'argent. J'ai parlé de mon projet dans un groupe de femmes qui m'a conseillé d'aller voir Planète Enfants.

Que vous ont-ils proposé ?
Très vite, il s'est avéré que je n'étais pas préparée à aller travailler à l'étranger. L'équipe de Planète Enfants m'a demandé comment elle pouvait m'aider à rester au Népal. J'ai eu envie de monter un institut de beauté, avec leur soutien.

Êtes-vous toujours en contact ?
Plus que jamais ! J'ai proposé de monter un groupe de bénéficiaires de Planète Enfants pour aider bénévolement à informer des jeunes filles comme moi, tentées par l'émigration mais sans métier, sans papiers, sans contacts, bref sans la préparation nécessaire. Je suis fière d'aider les autres.

* le nom a été changé

 
 
 

Vous devez vous enregistrer pour pouvoir laisser un commentaire. Rejoignez la communauté !

Vous êtes ici :