Reconversion professionnelle : quel métier faire avec un CAP Petite Enfance ?

Avec quelques 800 000 naissances par an, la France a beaucoup à confier aux titulaires du CAP Petite Enfance. Ce certificat d’aptitude professionnelle ouvre la voie à de nombreux débouchés. Après quelque 420 heures de formation, vous pouvez travailler avec des enfants de différentes manières. Cela va de la prise en charge collective à l’assistance auprès des particuliers. Ce sont des métiers qui s’apprennent à tout âge. Une reconversion professionnelle dans ce secteur après la retraite peut même s’envisager.

Un CAP Petite Enfance rend polyvalent

Le programme du CAP Petite Enfance comprend deux années de formation théorique et pratique. Ce certificat permet notamment de prendre en charge les enfants de 0 à 6 ans. C’est la tranche d’âge qui demande le plus de soin. En d’autres termes, la Petite Enfance demande une main-d’œuvre qualifiée et rapidement formée. Le titulaire du CAP permet de travailler avec les enfants grâce aux différentes matières essentiellement centrées sur la pratique. Il apprend le développement des aptitudes cognitives chez l’enfant. La formation comprend aussi un volet éducatif. Ainsi, les certifiés peuvent apporter des cours de soutien pour les moins de 6 ans. L’aide porte sur pratiquement toutes les matières scolaires du programme de la préscolaire. Outre les sciences naturelles, les langues, l’histoire-géo ainsi que les mathématiques entrent dans les compétences d’un agent opérationnel de la Petite Enfance. Pendant les deux années du cursus, les apprenants abordent le thème de l’insertion sociale ou le handicap. Il faut parfois s’occuper de cas difficile en étant le plus professionnel possible. L’hygiène et la gestion d’un environnement épanoui font également partie des matières apprises. Elles élargissent les débouchés dans les centres de soins ou de loisirs pour les touts petits.

Un certificat permettant de travailler avec des enfants de différentes manières

Le CAP Petite Enfance ouvre la voie à deux options. La première concerne le secteur de la prise en charge collective. Cette branche regroupe la demande en main-d’œuvre dans les centres de loisirs, les crèches et les autres garderies. Les certifiés sont également aptes à travailler avec les enfants dans les écoles maternelles ainsi que les colonies de vacances. Les recrutements se font de manière saisonnière ou permanente. La prise en charge d’un groupe d’enfants requiert de la patience, des nerfs d’acier et beaucoup de professionnalisme. Il faut également savoir travailler en équipe et appliquer des règles propres à l’activité de l’employeur. Auprès des classes préscolaires, les bases en pédagogie sont à renforcer. Le titulaire du CAP assiste une vraie maîtresse. Dans les centres de loisirs, l’animation de groupe constitue la matière de base.
L’assistance auprès des particuliers constitue l’autre volet des métiers accessibles avec le CAP Petite Enfance. Les familles ont besoin de baby-sitter ou de nounou. Elles demandent également des assistantes maternelles. Ce sont des spécialistes dont la formation se focalise sur les enfants de 0 à 3 ans. Dans tous les cas, la teneur du contrat détermine la mission que vous devriez accomplir.

Quelques mots sur la rémunération après la reconversion professionnelle

Accessible à tous, le CAP Petite Enfance permet d’intégrer 8 principaux métiers. L’assistance maternelle constitue le principal choix. Cette profession permet de gagner entre 500 et 2500 euros. La rémunération varie en fonction de l’expérience, mais surtout des heures de travail. Le baby-sitting ou garde d’enfant est payé au SMIC pour ceux qui la pratiquent à temps plein. Pour sa part, l’assistante maternelle peut travailler en intermittence selon sa disponibilité. Elle a aussi la possibilité de pratiquer une autre profession. L’agent de crèche gagne entre 1100 et 1500 euros par mois. C’est souvent un poste à plein temps. L’aide-auxiliaire de puériculture gagne le SMIC. C’est également la paie pour un animateur spécialiste de la Petite Enfance ou un aide-éducateur. Sachez que l’agent d’animation travaille dans les centres de loisirs ou les établissements hospitaliers. Les assistantes de la puériculture et tous les animateurs peuvent espérer toucher entre 1135 et 1467 euros par mois. Cette rémunération change en fonction de l’ancienneté, mais surtout de l’employeur. Un agent spécialisé dans les enfants handicapés ou en insertion peut toucher mensuellement autour de 1218 euros. Quoi qu’il en soit, la reconversion dans la Petite Enfance ne signifie pas forcément une baisse des revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *