Préparer son enfant à la venue d’un petit frère ou d’une petite sœur

Même si c’est un événement merveilleux pour les parents, pour un enfant, la venue d’un autre enfant peut être assez perturbante. Il s’agit quand même de la venue d’un autre être qui va prendre sa place. En plus, cet étranger occupe le ventre de sa maman à lui. Les câlins se raréfient, parce qu’il ne faut pas écraser le bébé. Même le temps qui lui est consacré est réduit. L’arrivée d’un deuxième enfant doit être précédée de préparation.

Préparer son enfant avant la naissance de bébé

Préparation signifie prévention. Dès que l’enfant est en âge de raison, il faut lui annoncer la grossesse. Le mieux est d’attendre que le fœtus ait atteint 3 mois. Mais si l’aîné pose des questions avant, il faut lui répondre le plus honnêtement possible. Plus il recevra des explications, moins il se sentira désemparé face à l’enfant. Si les parents ont attendu que le premier enfant soit grand avant d’en avoir un deuxième, ils peuvent le préparer avant même la conception du deuxième. Pendant la grossesse, c’est une mauvaise idée de le tenir éloigné du ventre de sa mère. Cela ne fera qu’accentuer le sentiment compétitif qu’il pourrait développer.

Aider son premier enfant après la naissance du second

Il faut savoir que la complicité n’est pas innée dans une fratrie. Il faut la construire. Le rôle des parents est d’initier ce sentiment. Faire comprendre au premier enfant que le second n’est pas un rival, mais plutôt un allié de choix. La venue d’un deuxième enfant est l’occasion rêvée pour responsabiliser le premier. Cela lui donnera une importance de statut importante pour sa confiance en soi. Accessoirement, responsabiliser l’enfant déchargera un peu les parents. Au lieu de lui interdire de toucher le bébé au risque de lui faire mal, il faut au contraire favoriser le lien entre eux. Lui faire participer au quotidien du bébé comme la douche, ou le changement de couche, c’est lui montrer qu’il n’a pas perdu sa place, mais qu’il a seulement monté en grade. Quand les deux enfants grandissent, c’est aux parents de leur montrer chacun leur place. De cette manière aucun ne risque de se sentir en trop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *