Comment favoriser l’éveil au langage d’un enfant ?

Le langage est un des éléments fondamentaux qui permettent aux jeunes enfants d’épanouir leur personnalité. Les compétences langagières des bébés jouent donc un rôle décisif dans leur développement et leur réussite scolaire. Selon quelques idées reçues, cela va passer tout seul. Cependant, le langage ne s’acquiert pas ainsi, encore moins devant les écrans. Dans cet article, découvrez quelques astuces simples pouvant vous aider à favoriser l’éveil du langage de votre bout de chou avant son entrée à l’école.

Apprendre aux bébés à parler dès les premiers mois

Les bébés ont besoin de partager des moments privilégiés conversationnels avec leur entourage. Il est très conseillé de parler non loin de leur visage. Accentuez la mélodie de vos parole et expressivité. Souriez et accompagnez vos mots par des gestes. A titre d’exemple, montrez l’index pour dire « non » ou « attention ! », ou mettez la main sur le ventre pour exprimer « miam ». Sinon, les bébés apprécient les temps de routine. Ils attendent avec beaucoup de plaisir le moment de faire le change, de lui faire prendre son bain ou son repas, ainsi que les balades. Ils savent qu’ils auront droit à des moments privilégiés avec les adultes. Ils profitent bien de ces purs instants de communication et d’échanges langagiers. Songez donc à favoriser les interactions en jouant ou dialoguant avec vos petits.

Enrichir le vocabulaire des jeunes enfants

Ceci est primordial, car avoir un stock lexical joue un rôle essentiel dans les futurs apprentissages. De ce fait, envisagez d’opter pour des livres, des imagiers ou encore des histoires pour aider les enfants à enrichir leur vocabulaire. Cela doit faire travailler leur compréhension en même temps que leur expression. Dès sa première année, demandez au bébé « qu’est-ce que c’est ? ». Il ne saura pas encore répondre, alors, c’est à vous de le faire à sa place. Si un jour quelqu’un lui demandera peut-être : « montres-moi un lapin ? », il commencera sans doute par exprimer « PIN » pour dire lapin, et pointera son doigt pour montrer cet animal. Gardez à l’esprit que s’il a appris un mot, vous pourrez envisager d’en introduire un autre. S’il a donc maîtrisé les animaux de ferme, passez aux animaux sauvages ou de la jungle, et ainsi de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *