Consultation d’un psy pour un enfant

Les parents sont perplexes face au besoin de faire consulter un psy à leur enfant alors que cela, suivant le cas, peut être indispensable. En effet, tout comme les adultes, les enfants peuvent faire face à un excès de stress et de colère. D’ailleurs, nombreux sont aussi les maux qu’une prise en charge par un psy peut soulager.

Consulter un psy : pourquoi ?

Difficulté à s’endormir, perte de poids excessive, trouble du langage, tristesse injustifiée, problème de socialisation, retard psychomoteur, agitation extrême, manque d’appétit… sont tous des motifs sérieux pour consulter un psychologue. Ces malaises et difficultés anodins doivent alerter les parents et les pousser à consulter un specialiste. Ce sont les parents qui doivent en premier lieu être convaincus par la nécessité de demander l’avis d’un psychologue. Parfois, la consultation peut être demandée par l’établissement scolaire où travaille l’enfant.

Consulter un psy : lequel choisir ?

Choisir un psychologue pour son enfant est une tâche vraiment difficile pour les parents. De plus, il n’y a aucun critère éliminatoire à mettre en place. Mais, autant que possible, il faut choisir un psy qui sache s’adresser à un enfant. Pendant les séances de thérapie, l’enfant devra se sentir en confiance. Chez l’enfant, la première approche est très importante. Si pendant la première consultation, le psy ne sait pas approcher et accrocher l’enfant, il faudrait en chercher un autre pour le bon déroulement du traitement.

Consulter un psy : le rôle des parents ?

Tout au long du processus, les parents tiennent une place particulière. Les parents se placent au cœur du processus pendant les premières séances chez le psy. Ils font même partie de la prise en charge. Ainsi, lors des premières séances, la présence des deux parents est recommandée afin de permettre au thérapeute de mieux cerner et de comprendre l’univers de son patient. En effet, il est difficile pour un psy de faire abstraction de l’histoire familiale de l’enfant pour le guérir. Mais, parfois, un traitement thérapeutique individuel peut être recouru. Il arrive aussi parfois qu’une consultation familiale soit réalisée pour garantir un meilleur accompagnement pour l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *